lundi 26 juin 2017

Line Pomarel Modèle vivante

Photographe : Peau d'âme

Avez vous déjà eu l'occasion de témoigner d'un combat pour la vie? avez vous déjà regardé une femme vaincre la maladie avec splendeur? C'est ici que les idées reçues vont tomber.
Quand on cantonne la féminité à quelques codes, n'en oublie t'on pas qu’être femme c'est ce combat là : tenter de rester vivante, forte, bien dans sa peau.
Line, c'est un soleil. Le jour de notre rencontre, j'ai été éblouie par son sourire, prêt à croquer la vie; sa fraîcheur, son regard espiègle rieur, son intérêt pour l'art, la musique, le théâtre. Il y a des gens qui méritent d’être connus et Line en fait indéniablement partie.
J'ai eu envie de vous en faire une interview-portrait qui rendrait compte de l’évolution de son travail de modèle dans une sorte de rétrospective.

Comment s'est faite ta rencontre avec le média photographique? 

Tableau de Vincent Fonf 2015 Acrilique format carte postal

C'est grâce au tableau de l'artiste peintre performeur Vincent Fonf que je suis devenue modèle et que je me suis battue contre la maladie en 2015. C'est comme ça qu'a commencé mon travail.
Cet artiste m' a proposé de poser pour lui à distance, c'est arrivé à un moment où je venais d'apprendre une troisième récidive d'un cancer, où j' étais au plus mal. Ce tableau a été un déclencheur. Il m'a fait prendre conscience qu'avec mes cicatrices sur mon corps, je pouvais m'accepter comme je suis et me sentir femme malgré mes épreuves. Une première thérapie.





Photographe : Jo Varin


Après ce tableau, j' avais envie de me sentir jolie, 
me faire du bien et passer mon premier message 
contre le cancer puis montrer que l'humain peut se battre.
Je suis allée trouver une amie photographe, Jo Varin.
Elle a aimé ma force, mon énergie, mon côté atypique  et
de là elle m'a sublimée.





Depuis cela, je n'ai plus arrêté mon combat. J'ai rencontré du monde, d'autres photographes, notamment Philippe Deutsch et Sandra Ancelin qui m'ont soutenue. 


Photographe : Philippe Deutsch (Deutsch:Art Photo Graphic Design)

Ensuite aux Rencontres Contemporaines Photographiques des Invalides, moi qui ne sortais jamais de chez moi, j'ai battu des montagnes. Que de belles choses me sont arrivées! Une envie de vivre et de prendre tout ce qui serait bon pour moi, profiter de chaque instant à fond sans me poser de questions.  J'appréhendais le jugement mais je l'ai fait, j'ai appris à être moi même plus tolérante car à chacun ses histoires de vie. En plus d'être maman avec deux filles, j'ai redécouvert ma féminité de manière indépendante et fière, une liberté acquise! Malgré mon quotidien parfois compliqué, je me bats encore tous les jours pour avoir une vie digne et qui me plaît. Avec une bataille de quatorze ans derrière moi (trois cancers 2003, 2011, 2015) actuellement je suis en rémission grâce aussi à ces années de 2015 à 2017 où je me suis secouée en tant que modèle.

Photographe : Sandra Ancelin



"Mes photos me racontent. Toutes sont-elles."

Photographe : Pierre Leblanc



Je suis attachée à faire et poser pour des photos engagées comme avec Pierre Leblanc, photographe engagé sur les droits de l'homme.










Photographe Vanda Spengler
Photographe Vanda Spengler

Je suis même allée à la Sorbonne nouvelle pour une conférence sur les femmes dans l'art. C'est un honneur, les étudiants en art mon posé des questions. Un vrai témoignage pour changer les mentalités. Il y avait avec moi ce jour là Vanda Spengler, qui travaille avec des modèles non stéréotypés, une artiste plasticienne, et une femme qui venait d' une association pour femmes maltraitées, un vrai travail sur les femmes aujourd'hui dans le milieu artistique.

Voici quelques photos d'autres photographes avec qui j'ai collaboré :

Louise Dumont

Jean Michel Leligne

Mind Absy: Photo




Beth Else :photo


Pour l'association Paris est à nous :
Photographe Franck Bouvet

Photographe Maya Heime


Forte d'avoir travaillé avec beaucoup de monde, je ne peux pas tous les citer, mais je les remercie énormément.

En dehors des photos, je suis concernée par d'autres formes d'art, d'où mes partages et rencontres avec d'autres artistes dans les domaines de la musique, la peinture, le théâtre...
C'est mon univers. Chez moi, je peins aussi, je me cherche encore. Peinture à l'huile, aquarelle, poésie... Je crée dans le temps, je lie tout ce que je fais car cela fait partie de moi. Je participe à des ateliers d'art contemporain à la galerie et la médiathèque de Noisy-le-sec.

huile sur toile, patine dorée et feuille d'or 21x40cm

huile sur toile panoramique 150x50cm

huile sur toile, patine doré et feuille d'or 40x50cm

huile sur toile, patine dorée et feuilles d'or.46x60cm


Tu as des projets dernièrement, vers quoi veux-tu aller?

J'ai commencé à faire de la figuration: dans un clip en 2015 et dans un court métrage récemment.
Je me donne des challenges, la vie apporte de nouveaux chemins et de belles aventures.

Line Pomarel

Pour voir l'ensemble de son travail de modèle, 
il est possible de consulter sa page facebook  Lady Charly
ainsi que sa page de partages artistiques  I have a Dream
et aussi sur twitter 


jeudi 15 juin 2017

Modèle vivant pour le peintre VINCENT FONF, le joueur de pinceau

Vincent Fonf peinture d’après photo

VINCENT FONF est un de ces artistes qui se nourrissent de musique.

 Avec ses bases de percussion, il a axé son travail artistique sur le lien entre le rythme, la forme et les couleurs. 

Il a parcouru l'Europe entière à la recherche de ces moments de connivence où l'émulation d'un bœuf de jazz lui font ressentir chaque vibration, chaque percussion jusqu'au bout du pinceau. Il voyage dans une douzaine de pays pour peindre les musiciens et les lieux qui les font vivre.

Résident au caveau de la huchette, il accompagne des musiciens tel que Manu Dibango, Didier Lokwood, Bill Dereime et joue avec eux sur scène, parfois en branchant une prise son sur sa toile pour qu'on l'entende faire des solos de pinceaux. 

 "Je ne peint pas avec les musiciens, je joue avec eux"

Des paysages, des lieux, des portraits, des scènes de vie qui nous plongent dans une atmosphère vibrante, vivante, colorée et rythmée, non pas comme les impressionnistes d'autrefois mais avec ce trait plein de swing qui lui est propre.

Après sa dernière exposition en Bretagne, à Rennes, Vincent s’investit dans un travail participatif sur le centenaire de la carte postale érotique. Plus de 250 femmes ont déjà participé, issues de plus de 23 pays, chacune donnant sa vision de l'érotisme, sans aucune limite pour certaines. Une forme de voyage dans leurs jardins secrets. 
J'ai moi même participé en envoyant une photo "selfie". Le résultat est en haut de la page et pour ma part je trouve ce tableau vraiment vibrant. Une collaboration qui va sûrement se poursuivre, on l’espère. Tous ses autres nus valent le temps d’être longuement observés, ils sont visibles dans sa galerie virtuelle.
Si vous souhaitez vous aussi, chèrEs amiEs, vivre cette expérience d’être modèle pour Vincent je vous invite à prendre contact avec lui sur  sa page facebook.


Pour aller voir l'ensemble de son travail voici le lien : http://www.vincentfonf.fr/
et pour vous procurer son livre: "Rythmes et couleurs, 25 ans de recherche et de création autour du rythme".

mercredi 14 juin 2017

"Milk-bath" by Meepat

En hommage au travail d'Olivier Parent, et aussi au travail d'Araki autour des fleurs


Photo d'Olivier Parent














j'ai voulu explorer à mon tour ce theme de la baignoire de lait, sans essayer de faire mieux, ça serait prétentieux mais de le ré-interpréter avec mon complice de toujours Meepat,







Meepat photographies
Meepat Photographies

Meepat Photographies




 Puis, à mon tour derrière l'objectif, en prenant mon compagnon pour modèle.










"Déchainée" by Meepat









 Les quatre dernières photos, je les ai retouché moi même, je sais c'est pas bien mais avec cette mise en page, ça donne un petit effet polaroid que j'aime beaucoup.