vendredi 27 mars 2015

Blanche va chez le kiné

Témoignage de Donatien.

Ce soir, je lui ai proposé un massage, comme elle me le demandait depuis quelque temps. J’avais préparé sur la table du salon deux couvertures épaisses, le chauffage bien chaud et je l’attendais. Après quelques mots, elle se déshabille et se mets en soutien gorge et string. Je la fais se mettre à plat ventre sur la table et commence à lui masser les épaules, je sais qu’elle adore et que cela la détend un maximum. Puis, je descends sur son dos lentement en massant chaque muscle.

Je butte sur son soutien gorge que je dégrafe et que j’enlève. Je continue sur son dos complètement libre. Mes mains se promènent sur ses flancs, sa taille mais s’arrêtent sur la fine barrière de son sous vêtement. Je le contourne et lui masse les fesses, fermes, douces. Un délice. Puis, descendant, je sculpte ses cuisses musclées et je glisse jusqu'à ses pieds sans trop insister. Mes deux mains se posent entre ses cheville et je remonte lentement en frôlant l’intérieur des mollets puis des cuisses et je m’arrête un instant juste avant le contact avec le fin tissu qui cache son entrejambe.

Je lui demande de se retourner, elle s’exécute. Elle a les yeux fermés, et s’allonge offerte à mes mains. Elle a écarté un peu plus ses cuisses. Je me positionne derrière sa tête et passe mes deux mains sous sa nuque. Je remonte lentement en lui donnant des conseils de positionnement. Je la masse comme ceci longuement, je sens qu’elle se détend complètement. Je repose sa tête et j’entreprends de lui masser délicatement tous les muscles du visage. Je me positionne maintenant sur le coté, lui prends un bras et le masse aussi longuement. Je change de coté pour travailler l’autre pareillement. Puis je reprends un massage des épaules et mes mains descendent sur ses flancs. Je remonte en passant par son ventre et je passe sur ses seins bien durs, ses tétons se dressant à mon passage.

Je redescend par le même chemin et je fais ce circuit une bonne dizaine de fois. Les derniers passages sur son ventre la font se cambrer imperceptiblement. Au tout dernier passage je m’arrête sur son ventre et le masse en m’immobilisant sur le bord de son string. Puis j’insiste juste sur ce secteur. Et je sent son corps se tendre de plus en plus, sa respiration accélère. Ses cuisses se resserrent un peu. Je m’arrête et je passe à ses jambes. Je lui replie une jambe et lui masse très méthodiquement les cuisses, puis les mollets et je termine par les pieds, que j’aimerais beaucoup lécher, mais ce n’est pas encore le moment. Je lui rallonge ses jambes et remonte mes mains encore une fois à l’intérieure des ses cuisses. Je fais des aller retours lents, doux et délicats. Je passe du massage à la caresse, à chaque passage je frôle le tissu ou je le touche, je vois de nouveau son corps se cambrer légèrement et sa respiration s’accélérer. Je lui demande «Veux tu un massage intérieur?» «Oui.» sa réponse est immédiate et sans ambigüité.

Je lui retire son string, un fil de son plaisir s’étire entre elle et le sous vêtement. L’envie d’aller déguster ce liquide est très forte, mais je dois continuer mon travail! Je repose mes mains sur son ventre et je reprends le massage de son mont de vénus. Et comme je m’y attendait j’arrive assez rapidement à la faire gémir juste avec ce massage. Je descend juste un peu pour effleurer ses lèvres et son petit bouton déjà excité. J’attends un peu qu’elle se détende et puis, une main sur son mont de vénus l’autre sur ses lèvres-que j’appuie assez fermement-je reprends une caresse qui la fait se cambrer, ses mains viennent se poser sur le haut de ses cuisses et se crispent sur cet endroit. Ses cuisses se durcissent, tout son corps se tend et explose dans un râle de plaisir accompagné de mouvements désordonnés. Je lui caresse doucement le ventre et ma main sur son sexe reste immobile.

Puis, la vague passée, je recommence. Je répète ce jeux d’orgasmes en série plusieurs fois. Elle me demande d’arrêter un peu. Je lui obéis pour le moment. J’attends qu’elle reprenne ses esprits et doucement je glisse un doigt entre ses lèvres. C’est un marécage et j’adore cela! Je glisse mon majeur en elle et je le fais aller et venir doucement, mon autre main est toujours sur son mont de vénus et bouge lentement. Je crochète mon doigts en elle et lui caresse la face interne du mon de vénus. Je m’attache à suivre ses soubresauts. Ma main et inondée de son plaisir. Elle réagit merveilleusement à cette caresse et elle part de nouveau sur une série d’orgasme ravageurs! Je sors mon index de son sexe et j’y glisse à la place mon pouce. Mon index se glisse délicatement dans son anus, à ce moment elle ouvre les yeux surprise!
-«Tu n’aimes pas?»
-«Si! Je crois...»

Je continue ma caresse en frottant mon pouce et mon index en elle. Ma main gauche est toujours sur son mont de vénus et mon pouce gauche se glisse sur son bouton et le masse délicatement. C’est à ce moment que les voisins ont dû se demander qui on écorchait! Car le cri de jouissance de Blanche est sorti et m’a même un peu surpris. Je l’ai caressée encore quelques minutes en descendant d’intensité. Je l’ai prise dans mes bras et je l’ai conduite dans son lit où je l’ai couverte et je suis parti.

La fois suivante c’est moi qui suis passé entre ses mains, mais c’est une autre histoire.



 *   *   *


Quelques jours plus tard, Blanche m’invite chez elle. Elle m’accueille en grande tenue, veste en cuir fermée par un bouton, petite jupe en cuir, chaussure à talon très haut et je m’aperçois vite qu’elle ne porte rien d’autre. Très agréable à regarder. Bien-sur, il n’en faut pas plus pour que mon pantalon devienne trop étroit!
Elle me fait m’installer sur un fauteuil très confortable et comme elle sait que je ne bois pas d’alcool, elle m’a proposé un cocktail de fruits. Elle prépare tout ceci sous mes yeux et j’ai le loisir de voir à un moment un téton, à un autre une rondeur de fesse. Quand elle s’accroupit, ses cuisses s’entrouvrent et j’ai le plaisir de constater qu’elle a rasé les quelques poils légers qu’elle portait la dernière fois. Elle me sert et on déguste la boisson. Elle ne dit rien. Elle tourne au tour de moi et prend des positions très suggestives, accroupie, puis les deux mains sur le chambranle de la porte en se cambrant, ou bien face à moi, se penchant pour me laisser voir ses seins dans l’entrebâillement de sa veste.
Oui je bande fort! Elle me propose de manger quelques chose, une glace. Elle sait que c’est mon pécher mignon! Elle prend des bacs dans son congélateur et prépare toujours d’une manière très érotique deux coupes. Elle m’en tend une et s’accroupit entre mes jambes. Elle pose sa coupe et commence à déboutonner mon pantalon. Elle me l’enlève puis fait de même avec mon boxer. Et cuillère après cuillère elle va transférer sa glace sur mon sexe, mes couilles et manger sa glace à même ces lieux en lapant chaque goute. J’ai du mal à me concentrer. Sa langue ne laisse pas le moindre soupçon de crème! Elle se relève, prend ma coupe vide et retourne dans sa cuisine.
Elle revient avec un pot de Nutella et un pinceau. Elle a fait chauffer le chocolat juste ce qu’il faut pour s’étaler sans être trop chaud. Déjà, le contraste du froid et du tiède est délicieux, le pinceau m'enveloppe de chocolat avec art. Blanche pose les ustensiles et s’agenouille. Elle pose ses mains par terre et ouvre sa bouche. Elle fait pénétrer mon sexe bien dur et très adroitement, me fait disparaître jusqu'à ce que son nez vienne se frotter à mes poils. A ce moment, elle referme la bouche et ressort tout doucement avec une pression parfaite. Elle aspire en étirant mon sexe. Elle déguste le chocolat et reprend le mouvement pour que je soit propre. Son visage maculé de chocolat, elle va ensuite passer sa langue sur mes couilles et arrive à un bon résultat. Elle contemple mon sexe puis me regarde droit dans les yeux et me dit:
-« J’aime bien les mélanges sucrés salés!» et sa bouche s’attache à me faire une pipe de premier ordre.


Sa langue est très habile, sa bouche très profonde, elle prend son temps, mais petit à petit je monte dans les tours. Bien-sûr, son adresse est récompensée car je me vide dans sa bouche avec force grognements! Elle ne s’arrête pas pour autant et de la commissure de ses lèvres coule un mélange sperme chocolat, qu’elle récupère d’un doigt pour le reposer sur mon sexe qui disparait à nouveau dans sa bouche. Elle va me caresser encore de longues minutes et bien sur je recommence à bander! Mais quand je suis bien raide, elle sort ma queue de sa bouche et la nettoie de petits coups de langue. Elle se lève et me fait un strip-tease des plus agréables. Une fois nue, elle me fait me lever, m’enlève ma chemise pour que je sois dans la même tenue qu’elle. Elle se positionne derrière moi et ses mains entrent en jeu. Elle me branle doucement, fermement, joue avec mes couilles, passe sa main libre entre nous et glisse un doigt dans mon anus. Elle arrive avec sa merveilleuse adresse à me faire jouir à nouveau. Elle pose sa main gauche en conque sous mon gland et récupère mon jus. Elle me vide méthodiquement et son acte terminé, elle passe devant moi pour lécher ce qu'elle a recueilli en me disant avec ses yeux tout le plaisir qu'elle y prend.

On est allé prendre une douche et je suis rentré chez moi sur un nuage!

Un énorme remerciement à Donatien d'avoir partager son texte que je trouve pour ma part très efficace.

jeudi 26 mars 2015

Klimt " L'homme qui aimait les femmes"



Klimt, un artiste qui continue au travers le temps de garder ma préférences en ce qui concerne la représentation de la femme : Sensuelle, désirante, humaine...
"L'homme qui aimait les femmes".


Voilà ce que l'on dit de Klimt pour le présenter lors de l'exposition : « Papiers érotiques » qui eu lieu au musée Maillol à Paris en mai 2005. Catalogue de l'expo 42 euros, un beau cadeau à offrir
http://www.amazon.fr/Gustav-Klimt-%C3%A9rotiques-Caroline-Messensee/dp/2070118053
Cet artiste de la sécession viennoise a su s'imposer comme une référence de l'art, comme tant d'autres avant-gardistes tel que Picasso avec le cubisme ou Dali avec le surréalisme qui ont du « prouver » en quelques sortes qu'ils savaient dessiner de manière classique pour parvenir à promouvoir les œuvres qui ont fait évoluer l'art du 20eme siècle.

Gustave Klimt Schubert au piano


Pablo Picasso Les demoiselles d’Avignon

Pablo Picasso période bleue
Dali La tentation de Saint Antoine
Dali
















 Klimt aimait les femmes donc, mais pas n'importe lesquelles car surtout en ce temps là, il n’était pas aisé de s'exercer à la pratique du dessin sur modèles vivants. Il faut savoir qu'à cette époque l'enseignement du dessin était essentiellement masculin, que la pratique du dessin anatomique avait pour objet des sujets offerts à la science. Pour Gustave, notre ami peintre, la façon la plus simple de joindre l'utile à l'agréable c'est encore de payer des modèles, bien vivantes celles ci. Celles qui acceptent sont bien évidement des prostituées...donc je pense que si Gustave avait vu cet article
http://www.pmsn-clothing.com/product/snapback-j-adore-les-putes
il en aurait probablement bien rit et peu être, s'en serait il procuré pour son usage personnel.


Klimt c'est ...


Danaé







le serpent de mer

Judith et Holophernes




Espoir 1










catalogue de l'expo "Papiers érotiques"















Le film sur la vie du peintre, bien réalisé, bien filmé, bien joué , beaux costumes mais pourrait produire chez certains sujets peu concernés par l'histoire un effet soporifique car le film est asses long.
Un disciple de Klimt plus tourmenté : Egon Shiele.
 





L'expo qui a lieu en ce moment à la pinacothèque de Paris jusqu'en Juin 2015 sera j'en suis certaine, un bon prétexte pour sortir, déambuler dans les couloirs feutrés et sombres du musée...


Une sortie sexy pour les coquins appréciant également l'art et la culture.

un peu de musique?



« le quart d'heure des pestes »
aux paroles parlantes

Vous connaissez?
À découvrir ou re-découvrir

Un duo électro pop belge complétement perché, décalé, vintage, mais vraiment évocateur

Vive la fête:


-Ne touche pas

-Nuit Blanche




Une chanteuse électro pop que j'adore: Yelle

-qui est cette fille

-mon meilleur ami (la musique est insupportable mais les paroles sont criantes de vérité)


-Chimie physique
-je veux te voir (chanson en réponse à un rappeur qui l'avait insulté)




Un groupe rock qui ne mâche pas ses mots Mademoiselle K:

-Fringue par fringue

-Jalouse


et un clip sympathique
Make the girls dance, le buzz de 2009 qui servi de bande son au défilé Victoria's Secrets






dimanche 22 mars 2015

Les news d'Anouchka


Il fait beau, et si on sortait faire un peu d'exercice? 
un peu de vélo pour se mettre en jambe?
j'adore cette photo, j'arrive pas à garder mon sérieux  décidément...



Pour sur ça va vous faire une belle jambe!
regardez par vous même...

http://www.egrafla.fr/wp-content/uploads/2014/05/
"cliquez-moi pour voir mes copines"



 

et plus hot si vous êtes toujours pas convaincus...

jeudi 19 mars 2015

un peu de musique

Quand le temps est gris, rien de tel pour se réchauffer l'âme qu'un bon morceau de blues...
Enfin peu etre preferez vous autre chose?
à vous de compléter la play-list qui nous fera sortir de l’hiver...


du blues...




des chanteuses d'avant




pour faire du burlesque Mesdames...




et des classiques du genre


et du plus actuel
"la femme d'argent" by air



Le morceau qui donne chaud selon Lui (le magasine)

« Tout en jolies fesses, en jolies jambes, en jolie musique, en ambiance, et, certes on insiste un peu, en jolies formes ayant ceci de particulièrement appréciables qu’elles ne sont pas squelettiques… Ça fait toujours du bien. »

dimanche 15 mars 2015

Boris Vallejo

Boris Vallejo 1981
Boris Vallejo 1981

Boris Vallero 1981
Boris Vallero 1980

les bons plans d'Anouchka

  
Une astuce radicale pour relancer la libido

Quand Monsieur votre Jules ne vous regarde plus, qu'il passe trop de temps au foot ou sur l'ordi...




Monter le chauffage et faire votre séance de sport en tenue d'Eve sur le tapis du salon.
Testé et approuvé, racontez nous comment ça c'est passé...




"Chéri...Tu viens me faire un massage? j'ai mal au dos..."


 

"J'ai mal au dos je te dis!"
qu'est ce qu'il faut pas faire pour avoir un massage?


jeudi 12 mars 2015

BIENVENUE

Bienvenue amis lecteurs et lectrices 
Si vous êtes curieux et que vous aimez cultiver
 un certain désir de vie un peu particulier,


Ici, vous trouverez :
-des témoignages d'expériences libertines anonymes
Des récits vécus et d'autres fantasmés à quatre mains avec des lecteurs inspirés et lectrices bientôt j'espère, mes demoiselles vos confidences m’intéressent au plus haut point.
Tout les prénoms ont été changés par respect d’anonymats, toute ressemblance avec des personnes réelles serait une coïncidences ;)

-des photos pour illustrer un peu les histoires racontées :
certaines de moi où vous ne pourrez à priori pas me reconnaitre,
certaines trouvées sur le net ou bien prise chez des amis coquins qui souhaitent faire grandir le projet en l'améliorant de leurs présences. (l’anonymat et la sensualité suggestive seront mes seuls critères)

-des bons-plans sorties (un peu trop parigo-centrés, sauf si vous me proposez vos articles...)
Pour savoir où sont les clubs sympas, quelles sont les expositions à voir, les spectacles qui valent le déplacement et autres films, livres etc...Donc de la culture sexy pour pimenter un peu le quotidien.

Le reste viendra avec le temps et j’espère que vous aurez envie en vous promenant par ici, de partager à votre tour, ce qui rend votre vie plus palpitante. Ici, en revanche ne seront pas acceptés les commentaires insultants, envoyez moi vos questions si vous ne comprenez pas ma démarche.

 Anouchka2015

Pour me présenter, je suis une jeune femme en phase avec mon époque qui ressens le désir sexuel comme un moteur qui m'aide à me sentir vivante. Cependant, je ne suis pas en train de faire l'apologie de quoi que ce soit. L'articulation de ce désir dans mes relations avec les autres est parfois semblable à un exercice de jonglage périlleux dont je tente de comprendre les rouages. Je ne suis je pas seule à partager ce genre de réflexions, rien qu'à voir le nombre de blogs libertins déjà existants. Je crois que si nous sommes si sensibles à la distraction c'est qu'en parallèle, comme tout un chacun, nous avons ailleurs qu'ici des choses moins drôles à gérer.

Anouchka2007
Mon envie, c'est de partager mon univers érotique pour le plaisir du plus grand nombre. Éveiller l'envie en essayant de vous faire partager un peu de la magie du désir féminin.
Je vous propose de passer la porte, si vous êtes curieux et si cela suscite en vous un petit quelque chose, un peu de distraction par exemple, j'en serais ravie. 

Ceci dit, je n'attend rien de particulier, je ne suis pas là pour me vendre moi, mais simplement pour égayer votre journée. Cœurs sensibles s'abstenir, je ne pourrais être ni tributaire ni responsable de la frustration générée, car vous imaginez bien que ne peux, ni ne doit dire oui à tout. Tout comme en voyant une affiche, un film, ou un spectacle, qui vous excite, vous n'insulteriez pas l'actrice de vous avoir allumer. Avant de me châtier sachez pourquoi vous venez.

Je vais essayer, je dit bien essayer, de répondre à tous vos messages alors n'hésitez pas à me poser des questions et à partager vos réflexions. Si vous êtes contents/tes de votre promenade et que vous me le dites alors je serais la femme la plus heureuse au monde.


Halloween 2014
Bonne promenade, et au plaisir de vous lire. 

Tous droits réservés (c) Sauf mention contraire, tous les textes de ce blog sont soumis aux droits d'auteurs et ne peuvent être reproduits sans autorisation.

Anouchka 2015

Un grand MERCI à Vivien,
le web-master officiel de ce blog,
l'ami qui m'a aidé à rendre ce projet possible <3