dimanche 21 août 2016

L'interview d'Olivier Parent, photographe. Sa rencontre avec Emmanuel Créateur, shibariste.

Photographies prise au club "Le Taken"
Photographe : Olivier Parent. Shibari : Emmanuel Créateur Modèle : Dita Despina


Olivier Parent commence la photo avec l'appareil de son père, essentiellement de la photo reportage de paysage, de ville. Ses premières photos prises dans la rues se voulaient déjà des captures d'instants.

 Il attendra sa première paye pour s'offrir un appareil avec lequel il commence à faire du nu en secret. Dés qu'il a un peu d'argent, il court à la Fnac demander conseil au vendeur mais sage de l’expérience de son paternel, il choisi un Nikon pour ses objectifs 50m et un boitier de poche de 35m. 

Il commence à développer ses photos sans passer par le photographe du coin car ses clichés deviennent clairement trop intimes pour être partagés. Ce qui lui plait c'est le coté interdit mais aussi l’échange, la complicité, la sensualité partagée. Sa première modèle et petite amie a été le sujet de nombreux portrait dont il a gardé les négatifs, des parties du corps en détails éclairés à la bougie dans une ambiance intimiste. 

Aujourd'hui il travaille en collaboration artistique avec Emmanuel Créateur (shibariste et libertin) avec qui il propose des mises en scènes très élaborées à ses modèles. 

Sur le principe de "pose contre photo"c'est toujours un travail d'équipe sans notion de dette dans un rapport à la fois intimiste et distant.



Emmanuel Créateur nous raconte leur rencontre:

 " j ai rencontré Olivier lors d un apéro entre blogueurs en décembre 2015. J avais amené une corde pour faire toucher à d autres blogueurs qui me lisent et qui étaient curieux des cordes. J ai même fait une attache d une femme sur une chaise en démonstration et c est la qu Olivier, que je ne connaissais pas du tout s est présenté à moi, me parlant de son travail photographique et de son envie de faire des photos de cordes. L idée de faire de belles photos de cordes, je l avais depuis que j ai eu la passion de cordes. Garder un souvenir de mes mises en scènes de corps, des émotions qui sont transmises, de l intensité d un moment. Et comme je n ai ni les compétences ni la possibilité de prendre des photos tout en attachant, il me fallait travailler avec un photographe. C était une opportunité très intéressante mais je suis toujours méfiant des inconnus. 

Je suis allé voir le lendemain le site d Olivier et ses photos m ont complètement épaté, par leur qualité, leur lumière et les costumes. J y ai vu ne nombreuses photos "fetish" aussi j'ai pensé qu'il pourrait avoir une vraie sensibilité sur les cordes et j avais senti la passion lorsque nous avions échangé. Rendez vous était pris pour faire mieux connaissance. Petit essai photo improvisé, je n avais aucune idée en tête de quoi faire et pourtant Olivier a fait des photos magnifiques des ce premier jour.
 Et il a une sensibilité érotique similaire à la mienne, mettre en valeur les textures de peau, les cheveux, les regards. C était vraiment idéal. Une vraie complicité est née, et un grand respect mutuel pour nos univers respectifs qui nous fascinent.

 Sur les photos de cordes, généralement je repère un lieu, une posture, je fais les attaches et je laisse Olivier totalement libre des choix photographiques (sauf si j ai un cadrage ou des postures en tête je peux lui demander quelque chose de particulier mais je lui laisse aussi toute liberté de faire ses propres choix autour de cette idée de base). C est aussi lui qui fait le post traitement des photos. Nous avons chacun notre domaine de compétence et le respectons sans interférer, avec les mêmes sensibilité sur les corps photographiés, et la même idée de la place de la corde qui ne doit être qu un outil pour mettre en valeur le modèle et non mes capacités techniques. Et cela fait 8 mois maintenant que notre duo fonctionne à merveille et pour très longtemps encore j espère. Je suis très fier de la beauté et de la qualité de ce que nous réalisons ensemble et nos photos ont une personnalité propre et identifiable dans le petit monde du shibari.

Le blog d'Emmanuel

Photographe Olivier Parent, attacheur : Emmanuel Créateur, Modèle : Lionesse Lib

mardi 9 août 2016

Ma rencontre avec Eve de Candaulie




C'est fou comme le monde peut être petit! Il suffit parfois de sortir de chez soi et faire quelques mètres pour tomber sur une libertine bien connue du monde des bloggeurs puisqu'il s’agit de la belle Eve de Candaulie : Belle jeune femme, grande et jolie blonde au regard espiègle, toute en jambe et en petite jupe d'été. Un régal pour les yeux de tous ceux qui la croise.

La douce Eve et moi avions convenu de déjeuner pour faire plus ample connaissance et malgré les convives aux tables alentours que la conversation aurait pu choquer, nous avons conversé à bâton rompu autour d'un plat de poisson des plus raffiné. 

L'interview de Eve de Candaulie 

photo Omega Mc Kay

Dans son premier ouvrage "Mon mari est un homme formidable" Eve nous parle de son couple : mariés depuis 16 ans, c'est un couple solide et confiant dans lequel toutes les pratiques sont acceptées. Eve aime le libertinage, la pluralité masculine, ouverte au polyamour. Elle est curieuse au sujet du tantra, s'intéresse aux pratiques BDSM. Elle a accepté de partager son mari avec sa petite soumise  (personnage très important dans son deuxième ouvrage qui va paraître dans la collection "Les jardins de Priape" aux éditions Tabou). Eve aime la légèreté  et me confie apprécier de se faire prendre à la sauvette dans les bois les soirs d'été. Il n'y a pas de limites tant que tout le monde en a envie et a choisi d’être là.

Dans son premier ouvrage paru aux éditions numériques Sexie by La Musardine "Mon Mari est est homme formidable" elle y raconte comment son couple est arrivé au candaulisme et quelles évolutions cela a permis dans l'exploration des fantasmes ensemble et individuellement aussi.

Son deuxième ouvrage est une suite du premier, une occasion pour ceux qui ne l'ont pas découvert de se faire offrir les deux ;) 

L'échange fut intense, nous avions tant de choses à nous dire qu'il aurait été dommage de ne pas poursuivre la conversation plus longuement dans l’après midi. Mais c'était sans compter que j’étais attendue ailleurs, bien loin d'ici chez une autre libertine, bloggeuse et auteur de "Sex-Cité" chez IS édition : Stella Tanagra. 

En effet, il était prévu que je passe la journée chez elle avec son photographe Omega Mc Kay pour un shooting en duo... Que faire? L'occasion était trop belle. Lorsque Eve me proposa de m'y emmener en voiture, je ne su résister à l'envie de lui proposer de nous accompagner. 

Un message à Stella et nous voilà parties sur la route des vacances pour une rencontre complétement improvisée.




lundi 8 août 2016

un concours ?


envie de rigoler un peu?


 j'ai eu une idée à force de voir des mecs exhiber leur popol, organiser le concours de la plus belle photo de bite de l'été 2016, je cherche des candidats mais aussi des membres du jury, hommes et femmes de tout bord pour déterminer très sérieusement les critères qui font qu'une bite est belle.
Cela serait l'objet d'un article sur l'exhibition dans un premier temps, le prix serait un kit de moulage en latex et un polyptyque des 12 finalistes pour rendre hommage à l'idée originale de Maryssa Rachel et son "mur de bite". 
Voudrais tu faire partie des membres du jury? gros bisous et bonne vacances si c'est le cas, bel été 

Extraits des réponses reçues : 

Oh que oui !!!! je suis une grande fan de "jemontremabite" si tu connais ah ah ! Je serais donc ravie de faire partie du jury non sans exigence et neutralité bien entendu.



envoyez vos candidatures à : anouchkafarland@yahoo.fr

 Parmi les membres du jury nous aurons des avis subjectifs et donc très différents, l'enjeu c'est de créer un débat autour de l'exhibition, démontrer qu'une bite n'a pas besoin d’être impressionnante pour plaire aussi. Les photos peuvent être de plein pied ou en gros plan, au repos et en érection le mieux serait une série de quatre à savoir qu'on garderait que les gros plan pour le tableau final par soucis d'anonymat, mais il y aurait une charte, un règlement, pour spécifié que toute les personnes participantes sont volontaires. (vous n'avez pas le droit d'envoyer la photo de quelqu'un d'autre sans sa permission)

Les photos acceptées sont celles de plein pied (sans visage de pref) en gros plan, au repos et en érection, on peut même déguiser sa bite pour le rendre plus rigolote. 

Vous avez jusqu'au 21 aout pour envoyer vos candidatures. Le jury délibérera et rendra son verdict à la fin de l'été le soir du 21 septembre. Les photos des candidats sélectionnés seront mises en ligne sur le blog à partir du 15 aout pour ceux qui le souhaitent.

Enjoy your dick! vive la bite! Longue vie aux bites!!!. 
"Heu...Quoi de neuf Docteur?"





Composition du Jury

Marissa Rachel : Photographe, écrivaine et journaliste chez Paris Derrière, c'est à Marissa que l'on doit le fameux "mur de bites", œuvre qu'elle créa à partir des nombreux courriers de ses lecteurs.


Laura Hurt : Spécialiste universitaire de l’œuvre de Sade, elle a mis en scène une pièce de théâtre sur ce thème et participe à des événements artistiques, elle est notamment l'organisatrice du festival Tesla à Nice, un festival d'art alternatif se rattachant au courant dadaïste.

 

Impression générale : Il difficile de rendre artistique une "bite", certains ont essayé, mais il n'est pas facile d'être Mappelthorpe. Le nu du corps esthétique et en particulier est une recherche extrêmement puissante et difficile à rendre. Le corps est toujours beau. Bravo Messieurs. N'oublions pas la parole du Marquis de Sade : tout plaît la nature...

Eve de candaulie: Auteur du livre "Mon mari est un homme formidable" et blogueuse de charme.


Stella Tanagra: Auteure du livre "Sex-Cité" et blogueuse de charme

 

Être jury de ce concours de bites ? Une évidence ! En tant qu’auteure de nouvelles érotiques, je passe un certain temps à décrire des verges en tous genres afin de donner du « palpable » à mes lecteurs. C’est toujours plaisant de se jouer du mâle et du sexe sur un ton humoristique et décalé, ce pourquoi je remercie l’initiative d’Anouchka. Bien que je ne recommande à aucun homme de draguer des femmes à coups de photos de leur queue, j’aime à penser que pour une fois, ce ne sont pas des corps féminins qui sont mis à l’honneur mais ceux des hommes. A quand un concours du plus beau torse ? cul ? pilosité ? …



Adam Privé: Auteur du livre"le traité d'Aneros" et du site "Nouveaux Plaisirs" dédié à la sexualité positive et ludique.

 

Ladouce Ingrid : Auteure et blogueuse.


Alain Massa : Photographe parisien et proche du milieu libertin.


Being Rebels : Journaliste.

 

  "J’ai choisi d'être membre du Jury car je suis une personne très “sexuel”. Je suis attiré par le corps féminin, mais je suis aussi capable d’être stimulé par un homme qui s'occupe d’une femme. J’ai donc voulu choisir des bites qui me feront durcir en les imaginant entre les main d’une femme."


D'autres qui ne voulaient pas être cités comme:


 Mon premier lecteur, toujours fidèle.


-Un amateur d'Arts qui a le bon gout de me trouver brillante.

 

- Une libertine et modèle de nue photographique à ses heures perdues.

 

 



Les photos des challengers commentées par le jury: 




sexe légèrement recourbé ce qui permet d'aller directement toucher le point G dans certaines position. gland développé, bonnes sensations à venir. elle est de taille correct, et elle tient bien le "garde à vous". (à voir si le propriétaire sait s'en servir correctement...)

Je vote sans hésitation pour la belle bite black : Cette belle bite bien gonflée me rappelle 1001 souvenirs d'après-midi et de soirées torrides. Elle est bien symétrique, c'est très important. J'adore sa couleur chocolat chaud. Le gland est bien dessiné, tout en courbes, il a l'air bien moelleux pour le bout des lèvres et le fond de la gorges.


le timide (qui ne semble pas vouloir sortir de peur de se faire dévorer)
un chouette clair obscur et un pénis en érection mais pas totalement décalotté, on distingue bien sur la photo le grain de la peau, et cette photo me plait car la chair est mise en valeur. Ce n'est pas juste un sexe conquérant et dressé mais il transparait la véritable nature de l'objet.J'aime la mise en valeur du sexe dans ce qu'il a de touchant: sa rondeur, sa texture.... On a envie d'y approcher la tête pour le sentir, le goûter. Loin des clichés de sexes en érection habituels cette photo souligne la tendresse que peut provoquer chez moi la vue d'un sexe masculin. C'est un parti pris qui me plait.
4
Un sexe en érection aux nervures fantastiques. Une pose traditionnelle mais efficace. Des mains et des doigts qui personnellement me font tourner la tête. Une jolie composition simple qui a fait ses preuves sur ma libido....

pour la présentation type shibari, l'idée est originale et bien réalisée.
celle-là me fait rire elle a un côté drolatique entre saucisson et cadeau surprise ! Mais c'est avant tout du shibari sous la ceinture intéressant mais la corde bleue a un je ne sais quoi d'amusant 
 Marin expérimenté, "en hiver quand ça glisse, j'assure mon grip"



le fait que ce ne soit pas clairement défini, le caché, l'obscure, le pénis comme une image fantomatique, comme un souvenir embrumé me plait La photo est magnifique et met en valeur son sujet. Le traitement noir et blanc adoucit les lignes puissantes de ce sexe aux courbes intimidantes. Une jolie création très sympathique....
le caméléon (qui offre un dégradé de couleur incroyable et assorti au décors) ou autrement la bite deux pieds (à croire que ce sexe a été taillé pour s'étendre sur ce format d'image) 
Mathématicien ? Folie des verticales parallèles ou fusée prête au décollage ? Tous les étages sont là.



Ni trop gros, ni trop petit, cette belle bite est parfaite à mon sens. La photo montre parfaitement le gland hors du prépuce et l’aspect bien entretenu de la chose.
petite pilosité aux reflets roux, très charmante. Gabarit plaisant et bien mis en valeur par ses ramifications veineuses. Harmonie de la verge et du gland !
 

difficile de se rendre compte des proportions sur une photo mais celle-ci semble assez imposante, légèrement courbée et plutôt épaisse. Esthétiquement, elle est plaisante à regarder.

bien qu’assez classique, celle-ci est appréciable par son harmonie en taille, en forme et en proportion.


Malgré une photo pas très net, j’ai choisi celle la pour les couilles, qui doivent surement produire beaucoup de semence. Idéale pour remplir les orifices d’un partenaire.
Pas d'érection, ne pas vouloir se montrer dans la pleine puissance masculine me plait


Le petit (qui semble tellement grand lorsque l'on regarde son ombre)
fier comme un i, tout dans les abdo, un bon point d'accroche pour une escalade vertigineuse

Encore une jolie bite de taille normale, circoncis. Du premier coup d’œil on voit que c’est une queue à sucer sans modération.
j'aime bien la forme, la petite érection demi mole qui est sensuelle sans être ostentatoire. Cela me fait penser à la belle sensation que l'on a après avoir fait l'amour. 

Règlement :

Concours photo « Popol, me voilà » Anouchka organise le concours de la plus belle photo de bite de l'été 2016. Les candidats Popol sont des hommes de tous genres n’ayant pas peur d’exhiber leur plus belle bite, cet objet très souvent baveux est parfois dénommé queue, mandrin, entre autres termes plus ou moins élogieux. 

Ce concours commence dès maintenant et durera jusqu’au 21 aout 2016 à minuit, cachet de la poste faisant foi, l’heure sur d’envoi du mail fera aussi l’affaire. Un seul mail par participant contenant un maximum de 4 photos est à envoyer à cette adresse : anouchkafarland@yahoo.fr 

 Les photos seront exposées sur le blog d’Anouchka à partir du 22 aout 2016. 
 Des coups de cœur, des avis pourront être émis en commentaires directement sur le site. 

Les photos devront respecter les critères suivants :

 - Popol doit être visible et identifiable comme étant un sexe érectile masculin 
- Plein pied sans visage 
 - Gros plan 
- Au repos 
- En érection 
- Déguisé ou au naturel 
- Être anonyme (pas de marque distinctives sur les images)

 Le jury sera composé d’hommes et de femmes de tous bords qui déterminera très sérieusement ce qui définit une bite belle. Les membres du jury ne participent évidemment pas au concours, surtout ces dames.
  
Le résultat du concours sera dévoilé le 21 septembre 2016 dans un article du blog d’Anouchka dont l’objet sera un débat, aux avis subjectifs et très différents, sur l'exhibition. 

Le finaliste gagnera un kit de moulage en latex; un polyptyque des 12 finalistes sera réalisé pour rendre hommage à l'idée originale de Maryssa Rachel et son "mur de bite".


Extraits de conversations autour du sujet


Bonjour, alors vous faites la collection de sexes d'hommes ??
non mais oui finalement au nom de l'art on commence à faire collection de tout et n'importe quoi

Ah....vous voulez une photo de moi nu ?
si vous voulez participez vous pouvez envoyer votre candidature oui

Ok.... Une photo Comment ? Une entier ? Debout ? De face ?
gros plan ou de plein pied au repos ou en érection, maquillée à paillette sous une boule disco...comme vous voulez

D'accord.... Je vais vous en envoyer une et vous me direz...
En fait, je crois que je trouve Cela assez nul.... Désolé

? merci


Bonjour. Ton concours me plait énormément puisque comme toi je suis harcelée de sexes en érection régulièrement comme si écrire des textes sensuels me donnait l'envie de mater des sexes à longueur de journée lol). Si ma candidature t'intéresse ce sera avec plaisir que je participerai. Gros bisous et bravo pour ton culot!

Merci ;) bienvenue au club , ils espèrent ainsi te donner de l 'inspiration. Bien sur je serais ravie de te compter parmi les membres du jury ? lundi prochain je vous envoie un mail avec toutes les photos, chacun fait sa sélection des 12 meilleures photo et son top 5, en attendant les photos seront mises en ligne le 15 sur le blog, comme ça le public et le jury aura un mois pour choisir.

je te trouve culottée mais c'est une idée extra, bravo



Merci pour la proposition. Je suis contre "shamer" les hommes qui m'envoient leur bite, en tout cas, ce n'était pas mon propos quand j'ai publié la mienne sur mon mur. Je suis plus pour une prise de conscience claire et sans violence ? Bref, pas trop mon truc de comparer les bites, encore moins élire celles qui seraient belles et celles que ne le seraient pas !

je te comprend tout à fait cependant il ne s'agirait pas de shamer mais de proposer à ceux qui s'exhibent déjà, Parmi les membres du jury nous aurons des avis subjectifs et donc très différents, l'enjeu c'est de créer un débat autour de l'exhibition, démontrer qu'une bite n'a pas besoin d’être impressionnante pour plaire aussi.il y aurait une charte, un règlement, pour spécifié que toute les personnes participantes sont volontaires. ça serait intéressant de savoir dans le cadre d'un sondage, les citations seraient anonymes, ce que cela provoque de voir une bite par message en photo hors contexte. Ce serait mal compris si on n'y voyait pas une touche d'humour

Mmmmh, nan mais même tout autant que je ne cautionnerai pas un public masculin qui jugerait des boobs, j'ai pas envie d'évaluer des bites... Mais je suis d'accord avec toi sur la taille qui n'est pas importante.

Tu vois le principe des concours de la plus belle, je trouve ça débile aussi, mais je pense qu'il y a une vrai démarche de valorisation dans se montrer, autant les mecs qui s'exhibent ont l'air d'avoir besoin de se rassurer dans leur capacité à plaire, il le communique maladroitement, pensant qu'on va être hypnotisée et tombée sous le charme...donc pour eux c'est l'occasion de se "vendre", pour nous femmes l'occasion d'inverser les rôles, et de dire par la même qu'on aime les bites sans aimer être importunée avec, là où ça risquerait d’être mal compris c'est qu'on pense que j'en veux moi personnellement, donc c'est un peu risqué pour ma boite mail ?